Célébration du premier jour du printemps au Kirghizistan © Anne Moulin

Interdite durant l’époque soviétique, la célébration de Nooruz a été réactivée dès 1991 dans la nouvelle république indépendante du Kirghizistan. On y célèbre le renouveau printanier lors de l’équinoxe de mars, jour férié dans le pays. Une tradition vielle de quelques 3500 ans, célébration zoroastrique de cette antique religion perse, plus ancienne que le Christianisme et l’Islam, qui fêtait l’un des jours les plus sacrés de l’année. La tradition a été introduite dans les pays d’Asie centrale par le commerce et les échanges culturels actifs sur la route de la soie. Aujourd’hui, la fête inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco est l’occasion de rappeler la richesse de la culture kirghize et de tous les pays d’Asie centrale, surnommés les « stan »: Kirghizistan, Kazakhstan, Ouzbékistan, Tadjikistan.

Un public de tous âges assiste à la célébration © Anne Moulin

La cérémonie débute par un brûlis de branches de genévrier destinée à nettoyer symboliquement les troubles et la malchance du passé et à commencer une fraîche et heureuse nouvelle année. Suit un festival de danses, de chants, de récits de l’épopée de Manas ainsi que de sports traditionnels tels que le tir à l’arc, le tirer de corde, la lutte à la culotte, la chasse à l’aigle (Salburun) ou le Kök Börü.

Des branches de genévrier sont brûlées en ouverture de la cérémonie © Anne Moulin

Vidéo sur Vimeo ici

Pour l’occasion tout le monde revêt ses plus beaux atours, créant un festival de costumes traditionnels colorés. Aux côtés du traditionnel kalpak qui coiffe les hommes (chapeau de feutre brodés d’ornements traditionnels), les femmes mariées revêtent de magnifiques et longs turbans brodés (elechek), qu’elles enroulent sur la tête, mais utilisaient aussi jadis pour envelopper les bébés, voir les morts en vue de leur long voyage. Les chorégraphies ont été soigneusement élaborées dans les mois d’hiver, le jeu de main y est essentiel. Il rappelle certains mouvements gracieux d’animaux sauvage ou d’équitation. L’occasion également de partager de bons moments de convivialité et de solidarité autour de la table et de plats spécialement apprêtés pour l’occasion. Aux côtés des traditionnels brook (beignets et pains grillés), Kourout (boules de fromage séchées), Laghman (nouilles plongées dans du bouillon épicé), Plov et autres Sashlik (brochettes de viande grillée) agrémentés de Bozo (bière légère à base de grains de millet fermentés), citons le traditionnel Sumolok, un pudding sucré à base de grains de blé germés, longuement imbibés, qui doit cuire durant 24 heures dans un chaudron au fond duquel on dispose quelques pierres pour éviter que le Sumolok n’attache ou ne brûle. Cette recette est uniquement réalisée pour le Nooruz, symbole de communauté, d’amitié et de porte-bonheur. La légende parle de nomades, alors au bord de la famine. Une des membres désespérée déverse des grains de blé germés dans de l’eau avec des pierres pour faire croire à ses sept enfants qu’elle prépare un met nutritif. Elle s’endort au bord du feu et constate à son réveil que le mélange s’est coloré de brun et a pris un goût et une constitution alléchante.

Des joutes sportives auxquelles participent toute la population © Anne Moulin

Lors des épreuves sportives, les différents villages peuvent s’affronter sous les encouragements d’un public nombreux et enthousiaste, alors que les enfants jouent aux traditionnels lancers de cailloux ou d’osselets, ou à la ronde. On est là bien loin des jeux vidéo sur la toile, sous le regard toutefois de nombreuses caméras et téléphones portables.

Les paroles d’un chant populaire de Nooruz donnent un aperçu de la mentalité nomade. Les voici en anglais, extraites du film Nooruz (à visionner sur Vimeo). Merci à Rahat Yusubalieva pour la traduction

Nooruz has come to my people
Nooruz has come to my land
May there be friendship and song
May you take place, Nooruz, joyfully!

From the ancient times, the Nooruz holiday
Muslim Peoples celebrate it
The flag of the renewed year
Sumolok boiling in the pot
People’s mood being joyful
Black soil breaks and grass comes out of it
Udder of a cow opens and milk comes out of it
Cream of the milk gets thicker
When we say that Nooruz has come
The land of the renewed people
Motherland, stop the war
Those who have been in conflict
They make peace on Nooruz
Those people who are poor
Their voyage bags become full

Nooruz has come to my people
Nooruz has come to my land
May there be friendship and song
May you take place, Nooruz, joyfully!

Nooruz has come, People
Let us ask for blessing from the elders
Let us not forget the traditions
Let us play traditional games
Let us make akyn-improvisers sing for us
Let us give them white coat and headscarf
Tablecloth full of delicious meals
Let us purify the source of fireplace
Let us feed with all meals we have
Let us show respect to guests
And leave after celebrating this sacred night

Nooruz has come to my people
Nooruz has come to my land
May there be friendship and song
May you take place, Nooruz, joyfully!

Nooruz has come to my people
Nooruz has come to my land
May there be friendship and song
May you take place, Nooruz, joyfully!

Oh this world! Oh this world! Oh this world!
That young man is good who people call good
That man is good who serves as shield for wide people
That man is good who serves as shield for wide people

Oh this world! Oh this world! Oh this world!
That man is good who shines as a star in the skies
Those girls are good who give hope
Those girls are good who give hope
Oh this world! Oh this world! Oh this world!
The father of the water is the spring
The farther of the word is the ears
Young man who seeks wealth is a shame
Oh this world! Oh this world! Oh this world!
The taste of the meal comes from the salt
Full autumn harvest gives benefit in winter
A bad woman emerges from a bad girl
Oh this world! Oh this world! Oh this world!

A man who has lost his mind is people’s ridicule
Young men who are foolish will get angry at father’s words
Oh this world! Oh this world! Oh this world!
If you get a blessing, spring bud will turn to a tree
And your blackberries will turn white
Talkative daughter- in- law will be a foe with her mother-in-law
Oh this world! Oh this world! Oh this world!

Willow is better than fire tree
In the darkness the Moon is better
The rich is better when he gives
The rich is better even when he doesn’t
An old man with wisdom is better than
A young man with a colorful shirt

Oh this world! Oh this world! Oh this world!
The rich is better when he gives
The rich is better even when he doesn’t
Butter is good when you eat it
Butter is good even when you don’t
A dry trench is better than
A daughter- in- law who has no respect

Oh this world! Oh this world! Oh this world!
May a child be not separated from the parents
May good people live forever
May good people live forever
Oh this world! Oh this world! Oh this world!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :