Palais du parlement et statue de Manas sur la place de Ala Too

Ala-Too Square, aux pieds de Манас дастаны, l’Épic de Manas évoquant les luttes fratricides du XVIIe siècle entre Turcs et Mongols: 1,2,3,4… Lancers de jambes aériens malgré la chaleur harassante: 1,2,3,4…

Vidéo de la relève de la gardes a lieu toutes les deux heures

Relève de la garde sur la place historique bordée du parlement kirghize, sous le grand hauban du drapeau national. À quelques pas de là, petits et grands s’adonnent à des jeux d’eau dans les nombreuses fontaines de ce vaste espace public.

Lever du soleil sur la vaste plaine de Bishkek

La Bishkek officielle m’accueille ce premier week-end d’août, traînée par une circulation moins dense que les jours de semaine, m’assure-t-on. À l’aube de ce premier jour sur terre Kirghize, un soleil rouge dévoile la ville plate à loisirs. 

Quelques hautes tours ne parviennent pas à masquer les montagnes voisines qui culminent, déjà, à 4800 mètres… comme le Mont-Blanc. 

Au Sud de la capitale culminent des sommets de 4800 mètres

On me dit aussi que ces tours ont modifié le micro-climat de la capitale, empêchant les courants de balayer la plaine de sa pollution. Effectivement, au fil d’heures de plus en plus chaudes, les montagnes se dissimulent derrière une brume jaunâtre. Cédant le pas au monstre dénommé trafic, les arbres bordant certaines avenues ont été coupés. Malgré tout Bishkek demeure une ville verte en comparaison de nos métropoles européennes. De vastes parcs aèrent la métropole d’un million d’habitants, de même que le bel axe Nord-Sud d’Erkindik Boulevard; les gens de Bishkek profitent des nombreux bancs publics sous de grands arbres soignés par la municipalité qui y installe un système d’irrigation automatique. L’eau ne manque pas avec les massifs montagneux bordant la ville au sud. 

L’eau ne manque pas avec les massifs montagneux bordant la ville au sud

Mais les chênes souffrent d’une maladie pernicieuse qui en jaunit le feuillage dès le printemps. Pas encore habitué à la chaleur sèche du climat continental – le thermomètre atteint les 40° depuis un bon mois sans qu’aucune pluie ne vienne alléger l’atmosphère – je me réfugie dans un intérieur climatisé. Bonjour Kirghizistan!

Join the Conversation

1 Comment

  1. Salut,

    Est-ce qu’il y a un moyen de t’atteindre par téléphone pour évoquer ton aventure kirghize ?

    A bientôt

    [Description : Nouvelliste_signature]

    Jean-Yves Gabbud
    Journaliste RP
    Tél. 027 329 75 76
    Mobile : 079 213 77 10
    Mail : jean-yves.gabbud@lenouvelliste.ch

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :